Méfiez vous des Aristos

Claude Gillot, romancier régional, auteur entre autres de la série « La Petite Griffonne » qui connaît un grand succès populaire, présente une collection policière dont « Panique au manoir » est le deuxième volume. Belfortain d’origine et de coeur, ses ouvrages sont empreints de sa Franche-Comté natale.

 

            ─ Arrête un peu ton cinéma,Papy, intervint le tavernier, l'ancien proprio s'est bien suicidé, mais pas dans la cahute... c'est au fond de la grange qu'il a reçu la décharge de chevrotine. Et sa fille cadette ne s'est pas évaporée au manoir, elle a disparu de son domicile, à Luxeuil.

            ─ J'te l'dis ... On voyait l'aut'e presqu'tous les jours qui s'bagnaudait dans l'parc. L'est d'venue folle quand l'a décidé d'vendre. Tu parles, c’étaient devenus des nobles sans château... les « Fermoir de Mon Sac »...

            ─ Les Ferroire de Gensac, Papy, ils descendent de la maison Saulx-Tavannes, des aristocrates dont le dernier, le duc, s'est tué en 1845.

            ─ Moi quand j'descends d'la maison, c'est pour v'nir boire le coup ici, tu lis trop d'bouquins l'gamin.

 

            Le craquement sinistre me fit sursauter, je m’étais assoupi sur le dernier roman de Dan Brown. Brutus sauta sur le lit et se réfugia dans mes jambes. Une lueur filtrait dans l'escalier, elle provenait du rez-de-chaussée,et d'une lampe électrique manifeste­ment. Je saisis le fusil qui se trouve en permanence à côté de mon lit et glisse une cartouche dans le chargeur. Le bénéficiaire des projectiles trouvera certainement la plaisanterie salée. Franck, c’est mon meilleur ami, nous sommes inséparables, m'a fabriqué quelques munitions à base de Cérébos. Dégommer des quidams, même indésirables, n’est pas ma vocation, mais j’espère les inciter à prendre une poudre dite quant à elle « d'escampette », ne pas confondre avec un produit similaire, illicite. Brutus, mon York nain, grelotte de trouille, Flash reste silencieux. Flash, c’est un toutou discret, mais terriblement efficace. Ceux qui ont goûté aux crocs de mon croisé Berger Husky courent encore. Il est du genre hypocrite redoutable, celui de l'enquiquineur affectueux qui ne vous lâche plus quand il vous tient. Lui ne libère que sur mon ordre. L'Azor qui vient troubler ma quiétude nocturne ne se doute pas de ce qui l'attend. 

 

Y’en a marre Papa... Je saisis l'artillerie et introduis une cartouche dans le chargeur, j’en glisse deux ou trois autres dans ma poche avant de passer par le bureau. Le bruit d'un pas qui gravit les marches de l'escalier est tellement léger que sans l'attitude de mon toutou je ne le devinerais pas. Le faisceau d'une lampe torche perce les ténèbres, balaye le palier du premier. Le malandrin doit avoir des actions chez Wonder, les piles s’usent, car il s’en sert. J'épaule, attention la surprise, une silhouette noire, pas très grande apparaît. Elle est vêtue d’un ensemble jogging avec capuche sur la tête, impossible de discerner les traits du gus, je vise les jambes... Le coup est parti mon Kiki, un cri, aigu, une dégringolade, je perds du temps à recharger avant de me lancer à sa poursuite... personne dans la tour ! évaporée ! Pourtant la porte du premier est fermée, l'entrée de la tour aussi, je vérifie. Flash tourne en rond, renifle partout, Brutus, réveillé par le bruit de la détonation nous a rejoints, il l'imite sans savoir ce que l’autre cherche. Casse-souris s'est enfui, mais par où ? Tout est bouclé.

 

 

 

Après le succès de « l’Homme au lapin », six nouvelles comtoises noires inédites, Claude Gillot revient avec un nouveau roman policier dont le suspense et l’action le disputent à l’humour. Un agréable moment de détente...  J.B...  Lyon.

 

Mystère, action, suspense, amour, humour, tous les ingrédients sont  réunis pour faire de cet excellent roman policier un livre à mettre entre toutes les mains, ou presque... C. O...Strasbourg 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

28.04 | 14:44

Salut Claude.avec l âge tu deviens économe on fait de même y en a marre d être pressé comme des citrons.

Amitiés Rabbi Jacob Michel Demange

...
13.09 | 01:10

Salut Claude, bonjour de mon île. Toujours dans le coup, mes félicitations très réussie ta page. Bon anniversaire aussi. Amitiés .

...
22.02 | 18:33

la suite

...
22.02 | 18:30

pas mal

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE